Download Free FREE High-quality Joomla! Designs • Premium Joomla 3 Templates BIGtheme.net
Home / blog / [Opinion] Vaut mieux un silence impuissant qu’une neutralité indigne

[Opinion] Vaut mieux un silence impuissant qu’une neutralité indigne

7 mois de mobilisations pacifiques, 7 mois de revendications sociales, que tous s’accordent à reconnaître leur caractère légitime et civique. 7 mois de mépris, d’ignorance et condescendance de la part d’un pouvoir central empêtré dans ses certitudes d’invincible forteresse.

7 mois de blocus médiatique occultant, n’ont pas eu raison de la détermination des petites gens de la région d’El Hoceima, c’était surement trop accepter pour l’orgueil des vestiges d’un système moribond peinant encore à mettre à jour sa grille de lecture, convaincu que le prétendu géni séculaire saurait encore une fois proposer un jubilé aussi malicieux que celui de 2011.

Dès lors, les gardiens du temple, perdirent la raison et ne surent plus quel remède, guérirait le mal rifain. Depuis plus d’un mois, ils se risquent à improviser des potions plus enclines à provoquer une pléthore que soigner des blessures.

Arrestations, accusations, répressions, propagande honteuse…..l’œuvre est mémorable. Et comme si tout cela ne suffisait pas, on observe depuis des semaines une espèce hybride qui pilule sur les réseaux sociaux. Mi-Makhzen, mi-hirak, mi-liberté, mi-oppression, la voix de la sagesse me dit-on, une sorte de marque déposée de la raison et de la hauteur. Une espèce qui à défaut de pouvoir afficher clairement sa position, ou simplement de ne pas en avoir (ce qui est tout à fait possible et respectable), s’amuse à s’inventer un créneau aussi minable que ridicule, en voulant se positionner au-dessus de la mêlée, renvoyant dos à dos oppresseur et opprimé.

Le genre de personnes qui, parce qu’elles ne peuvent pas se contenter d’un impuissant « allahoma ina hada monkar », justifie la violence policière par le port du drapeau rifain, disculpe les violations outrancières des droits de manifester pour raison d’insuffisance d’usage du darija. Une espèce détestable qui confond victime et bourreau par indignité. Jamais la peur peut justifier l’inacceptable.

Vaut mieux un silence impuissant qu’une neutralité indigne.

Marouane Mortabit, membre du conseil national du mouvement Anfass démocratique

About أنفاس

Check Also

[رأي] قانون النيابة العامة يدق أخر مسمار في نعش مبدأربط المسؤولية بالمحاسبة